Lévi-Strauss et moi

dimanche 8 novembre 2009

The Generationals - When They Fight, They Fight



Non, pas l'inventeur du jean, l'autre (oui bon, fallait bien la faire à un moment). Ouai, voilà, le type qui est mort l'autre jour. Celui qui écrit des bouquins grave intéressants mais que j'ai pas le temps de lire en ce moment.
Je pensais les garder pour plus tard, avec le paquet de "grands classiques" que j'ai pas lus. Là je dois finir Shutter Island et commencer l'histoire du Masque et la Plume (l'émission de France Inter) qu'on m'a offerte. Il y a eu plus de 2000 émissions depuis 1955, je vous dis pas le nombre de pages. Drôle de coïncidence d'ailleurs, puisque la première critique retranscrite dans cet ouvrage n'est autre que Tristes Tropiques de ... Claude Lévi-Strauss.


Bref, revenons-en à celui qui était "le plus grand intellectuel français vivant", d'après les médias. Ou plutôt, revenons-en à son métier : anthropologue, ethnologue.

N'est-ce pas génial comme métier ? Etudier les peuples, les mouvements sociaux, les gens. Dans une autre vie, j'aurais pu être ethnologue je crois. Essayer de comprendre les sociétés et les humains, je fais ça à longueur de journée. J'ai même des titres de bouquins pour mon autre vie : Petite sociologie des salles d'attente et Comment se comporter dans un ascenseur (pour les nuls*). Ou même Entre les rails, que j'adapterais au cinéma et dans lequel je jouerais un contrôleur de train. Peut-être même que j'irai au Festival de Cannes avec ça !


Non mais sérieusement, c'est vrai que ce métier doit être passionnant. Et surtout énormément enrichissant !
Il me semble qu'un type racontait dans un blog toutes les petites choses qui se passaient lorsqu'il prenait le train. Il voyageait souvent pour travailler, et son blog avait beaucoup de succès. Il faut que je retrouve l'adresse ...


Dommage que mes trajets en tramway soient trop courts et correspondent moins au format blog. J'aurai pu faire un truc là. Raconter comment c'est chiant d'entendre "mesdames, messieurs, un incident de nature inconnue nous oblige à rester ici pour un temps indéterminé". Raconter comment c'est troublant de se retrouver en face, à l'aller et au retour, de la même fille aux collants violets. Raconter comment c'est rassurant de voir des jeunes laisser leur place à des personnes âgées. Et raconter que je pourrais rester des heures assis dans un tramway avec ma musique, à regarder les gens et le paysage, que c'est apaisant comme pas possible et que par rapport au métro, y a pas à hésiter.

Oui, il y aurait beaucoup de choses à raconter. Rien de révolutionnaire, rien d'extraordinaire, mais tellement de moments vrais. Et moi, c'est ce que je préfère.



* pour les nuls oui, mais un truc bien quand même hein. Pas une chanson de Calogéro !

6 commentaires:

'Lie a dit…

Le titre de mon bouquin dans mon autre vie, c'est "petits bonheurs et autres contrariétés" ! Je trouve aussi qu'il y a pas mal de trucs à dire sur les voyages en train, en avion et sur les lieux de passages tels les gares et aéroports. J'aime bien imaginer où vont les gens, vers qui, vers quoi et les pensées qu'ils peuvent avoir.
A mon avis, on est tous un peu ethnologue...et la fille aux collants violets, c'est parce que clermont, c'est petit !

Tommawack a dit…

Tu parles bien des jeans Levi's, hein ???

Désolé...

nina sotte fille a dit…

Tiens, toi aussi tu aurais adoré être ethnologue ? Comme Margaux Motin ? http://www.decitre.fr/gi/36/9782501061636FS.gif

Gaby a dit…

>> 'Lie : Bon titre également, tu me gardes un exemplaire hein !
Et ouai, Clermont c'est petit, je rencontre aussi tous les jours la même racaille à tête de con et le type me fait moins d'effet, c'est drôle ;-)

>> Tommawack : Il fallait que ça sorte, je sais, je sais ...

>> Nina : Ouai, voilà :D

Je connaissais pas ce blog, tiens ... 'm'énervent ces gens qui dessinent bien !

camille a dit…

Le blog du type du train me plairait bien. Je crois que je préfère la sociologie a l'ethnologie ou l'anthropologie. D'un autre côté j'ai fait de la socio alors je connais un peu.

Tes titres de livres sont cool, et pour ton film, je peux faire une apparition ? Genre la fille qui pleure dans le fond parce que son mec l'a largué.

Tu seras le Hitchcock de tes propres films ? Il joue le controleur dans Le crime de l'Orient Express je crois...

Gaby a dit…

Bien sûr que tu pourras faire une apparition, je vois bien le rôle :P

Je me rappelle plus du Crime de l'Orient Express, mais j'ai du mal à ne pas vouloir faire comme le grand Alfred.